Partagez | 
 

 L'histoire de Palancar - Roderick le Blanc

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zero Sasuraï
Admin's || Zero
Admin's || Zero
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2576
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
24/50  (24/50)
Expérience:
3/7  (3/7)

MessageSujet: L'histoire de Palancar - Roderick le Blanc   Mer 31 Juil - 14:10


L'histoire de Palancar
de Roderic le Blanc

Chapitre 1 : La Terre par delà les Mers

"Terre !" lança l'un des naufragés. Alors qu'ils cherchaient à se rendre au sud de leur continent d'Aloron, ils avaient été attaqués par une gigantesque créature, c'était la première fois que l'on entendait parler du Kraken. C'est une petite communauté composée d'une vingtaine d'humains qui parvint à atteindre les terres du Surda. Ils avaient échoués sur ces terres inconnues, loin de chez eux, sans grandes ressources pour survivre. Ils essayèrent de s'enfoncer dans les vastes forêts, trouvèrent de quoi manger, mais ce qu'il leur manquait, c'était un toit. Ils devaient reconstruire un bateau pour repartir vers l'Aloron, en espérant que le Kraken n'allait pas les tuer. En attendant d'être prêt à partir, ils commencèrent à s'installer sur cette côte sauvage et posèrent donc les bases de ce qui deviendrait près de deux millénaires plus tard : Feinster.

Ils réussirent à survivre pendant cinq mois environ, jusqu'à ce qu'un groupe de dragon ne les attaque, il ne voyait pas de cet œil l'installation des humains dans ce coin là qui était le leur. Aussi, ils tentèrent de les tuer jusqu'au dernier, seul l'un d'entre eux survit. Alors que le massacre battait son plein, il parvint à prendre le bateau qu'ils étaient en train de construire, certes il n'était pas achevé, mais devait être assez résistant pour une traversée.

Avec son bateau de fortune, il parvint jusqu'à la rive d'en face et rejoignit Aloron dans un bien piteux état, il n'avait guère eu d'eau pendant sa traversée et les maigres nourritures qu'ils avaient rassemblées manquèrent très vite. La traversée dura près d'un mois, mais il parvint à destination, rejoignant sa patrie : l'Aloron.

Là bas, personne ne le crut, il fut considéré comme fou. Il écrivit un livre en l'an 64, soit six ans après son retour d'Alagaësia, afin de transmettre son savoir de ce qu'il nommait le continent par delà les mers. Son livre, intitulé Le Nouveau Continent ne fut pas très connu, ce n'est que bien plus tard, aux alentours de l'an mil que l'on commença à croire les propos relatés dans ces vieux livres poussiéreux qui avaient été rongés par le temps et par les rats. On sut donc que, beaucoup plus à l'Est, il y avait une terre peuplée de dragons qui se révélait très dangereuse. Personne en Aloron n'osa s'y aventurer.

Pendant un temps, on crut que l'on pourrait y envoyer quelques prisonniers, mais le roi Fingael le Bon en 1269 refusa cela. Aussi, le projet fut donc bien vite abandonné par les Aloroéens. Beaucoup se mirent à rêver sur ce continent par delà les mers. Certains cartographes essayèrent de représenter le continent. Certains l'imaginait gigantesque, d'autre très petit. Bref, c'était un continent qui commençait à faire rêver les habitants d'Aloron, cependant la présence des dragons les effrayait. Mis à part quelques fous dont on ne revit jamais traces, personne n'osa se lancer dans l'aventure jusqu'à ce que Palancar y soit contraint.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zero Sasuraï
Admin's || Zero
Admin's || Zero
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2576
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
24/50  (24/50)
Expérience:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: L'histoire de Palancar - Roderick le Blanc   Mer 31 Juil - 23:19


Chapitre 2 : Les deux frères

En 1637, le roi Cornwald IV et la reine Kathrina donnèrent naissance à deux enfants, jumeaux. Childéric fut le premier à naître, et quelques minutes plus tard vint Palancar. Du fait de ces quelques minutes, l'ordre de succession était clairement établi. Ce serait Childeric qui régnerait en premier, cependant, la santé du pauvre prince était mauvaise et ce depuis l'âge de ses deux ans. Aussi, afin que chacun des deux soient aptes à gouverner, on leur enseigna les arts et les manières de se tenir lorsqu'on est roi, on leur appris l'éthique, la magie et tout ce qui était nécessaire pour mener à bien les affaires du Royaume.

Les années passèrent et malgré une apparente bonne entente entre les deux frères, Palancar était envieux, il rêvait de pouvoir monter sur le trône d'Aloron, de succéder à son père Cornwald IV qui était aimé de son peuple. Cornwald était un homme connu pour sa générosité, mais la postérité le nomma : Cornwald le Mystérieux. En effet, alors qu'il était roi, cet homme s'était absenté pendant une année entière pendant laquelle sa femme garda la régence, les enfants étant trop jeunes pour y avoir droit. D'étranges rumeurs circulèrent à son sujet : il était parti négocier la paix avec les drows selon certains et avait été fait prisonnier, il avait décidé de se rendre chez les elfes pour y mener sa vie disaient d'autres. Bref, pendant un an, on ne le revit plus. On savait juste de lui qu'il revint un an jour pour jour après son départ et qu'il ne s'expliqua jamais sur la raison de celui-ci. Il était revenu, c'était tout.

Pour revenir aux deux petits princes, qui n'étaient d'ailleurs plus si petits que ça, alors qu'il étaient âgés de douze ans, un grave accident se produisit. Alors que les deux princes étaient en train de jouer dans la cour du Palais, Palancar, prit dans le jeu poussa violemment son frère dans le puits qui se trouvait juste à côté. Childéric demanda à son frère de venir lui porter secours, mais celui-ci ne fit rien, il n'appela personne et se contenta d'observer son frère qui était au bord de la noyade. Fort heureusement, des servantes avaient entendu les cris du pauvre enfant qui était sur le point de se noyer et accoururent pour l'aider. Palancar feignit l'incompréhension. C'était la première fois que ses pulsions meurtrières se manifestaient à l'encontre de son frère.

Le reste de leur adolescence se passa sans gros problèmes jusqu'à leur seizième anniversaire pendant lequel leur père eut un accident de cheval. Comme chaque année pour l'anniversaire royal et pour celui des héritiers, le roi montait à cheval pour passer les troupes en revue. Or, ce jour-là l'animal se cabra brusquement et le roi se retrouva très vite sous son cheval, piétiné par celui-ci. Il passa trois jours dans un lit, chez lui, avant de rendre le dernier souffle. Le roi venait de s'éteindre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Zero Sasuraï
Admin's || Zero
Admin's || Zero
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2576
Date d'inscription : 20/04/2011

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
24/50  (24/50)
Expérience:
3/7  (3/7)

MessageSujet: Re: L'histoire de Palancar - Roderick le Blanc   Sam 25 Jan - 21:45



Chapitre 3 : L'entente et la prospérité.

Les deux frères étant alors âgés de seize ans étaient maintenant capable de gouverner. Aussi, conclure-t-il un accord sur le pouvoir, pour succéder à leur père. Ils avaient décidé, et leur mère avait été garante du contrat qu'ils régneraient tout deux et ils le firent dans la paix et la justice. Childeric avait pardonné à son frère son manque de courage, du moins était-ce la raison qui, selon lui, expliquait son comportement lors de « l'incident » comme on avait prit l'habitude de le nommer. Aussi Childéric et Palancar semblaient accorder une confiance quasi-aveugle envers l'autre. Ensemble, ils entreprirent la construction d'un plus grand palais, la mise en place d'un réseau de routes officielles qui seraient protégées par un corps de soldats formés pour l'occasion. Ils fondèrent aussi le deuxième tribunal royal du royaume et trois fois par mois, au cours des jours que l'on nommaient les « Jours de Justice », les deux rois venaient régler les différends juridiques dans les deux tribunaux. Ils avaient instauré de grands textes de lois, fixant les règles du royaume en les inscrivant dans le marbre. Ils demandèrent à un ordre aux croyances communes d'écrire les textes de lois sur du parchemin pour que tous les lettrés puissent en prendre connaissance. En parallèle, il déployèrent des moyens considérable pour élever leur peuple en leur fournissant une connaissance nécessaire pour survivre ainsi que de quoi survivre. Ces deux rois, lorsqu'ils gouvernaient main dans la main étaient bon et chacun entraînait l'autre dans sa bonté. Lors des grands événements, ils recevaient dans leur somptueux palais des suites de paysans et de nobles considérables. Les nobles donnaient de l'argent aux rois qui fournissaient quelques aides aux villageois.

Cette période correspond, encore aujourd'hui à une sorte d'âge d'or auquel chacun veut revenir. Un âge parfait, idéal qui occupe les esprit de tout un chacun. Mais cet âge d'or ou devrai-je en réalité dire cet âge de diamant en raison des très grandes richesse que le royaume possédait, ne dura que quelques années. Il s'agissait du dernier sursaut avant le déclin et le marasme qui ont duré plusieurs siècles, certains considérant qu'aujourd'hui encore, nous y sommes enfermés.

Cependant, l'historien que je suis se doit de remettre en cause cet âge de diamant. Certes ce fut une époque de progrès considérables pour ces hommes, ce fut aussi un moment parfait pour toutes les nouvelles idées, mais cet âge, nous l'avons dit fut bref, qui plus est, il a été considérablement rêvé et fantasmé. Les populations ont cru à un âge de légende et semble encore aujourd'hui s'enfermer dans cette légende. Mais tous ces progrès n'ont en réalité été réalisé qu'au prix de nombreux morts. Les deux rois procédèrent tous les deux ans à une grande purge au sein de leur royaume. Ils ont procédé parfois aux pires exactions contre leur peuple à commencer par : la noyade XXX

Spoiler:
 

Mais cet « âge d'or » ou « âge doré », au vu des éléments que nous avons développé précédemment n'étaient pas appelé à durer et quelques années après leur arrivée sur le trône d'Aloron cet âge dorée allait prendre fin car, en effet, très vite, les noirs desseins de Palancar reprirent le dessus et il organisa l'un des plus sombres et cruels complot de toute l'histoire d'Aloron.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire de Palancar - Roderick le Blanc   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire de Palancar - Roderick le Blanc
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage :: L'Héritage - RPG :: Univers de Jeu :: Mythes, Légendes & Contes-
Sauter vers: