Partagez | 
 

 Vol & traffic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kveykva
Admin's || Kveykva
Admin's || Kveykva
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1565
Date d'inscription : 18/03/2009

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
16/50  (16/50)
Expérience:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Vol & traffic   Mer 21 Oct - 14:43


Uru’Baen… Cette ville était le centre de l’Alagaësia depuis sa création. Ses rues n’étaient pas belles, hormis quelques quartiers la plupart des routes n’étaient que de la boue avec quelques cailloux et les maisons étaient crasseuses sujettes à trop d’humidité. Mais Kveykva aimait s’y promener, en mettant de côté leur laideur les rues étaient vivantes et les gens étaient bons, pour la plupart. L’elfe avait connu la cité à l’époque de Galbatorix et il fallait avouer que sa disparation avait fait du bien aux habitants de l’Empire. Nasuada avait donné plus de liberté à son peuple et les générations se succédèrent dans un climat de sécurité et de confiance.

L’arrivée au pouvoir de Zalech Valérian, 7 ans auparavant, avait un peu changé la donne : quelques décrets furent appliqués et un couvre-feu avait vu le jour mais cela ne semblait pas déranger les habitants qui avaient accepté ces nouvelles lois n’entamant donc pas leur loyauté envers le nouvel Empire. Toutefois l’armée avait pris une place significative dans la politique de Valérian et encore une fois le peuple ne s’en inquiétait pas, la peur que les dragonniers et la Confrérie leur inspirait était trop grande pour avoir peur d’une montée en puissance des forces militaires.

Kveykva ne se préoccupait pas des pensées des gens, après tout il n’avait rien à craindre, il faisait partie de cette armée. Assassin à la solde de l’Empire il s’était vu accomplir de nombreuses missions pour les anciens Vardens mais les ordres qu’il avait reçu à la fin du règne de Nasuada l’avait poussé à suivre Valérian lorsqu’il se posa sur le trône. Maintenant ces ordres de missions correspondaient à éliminer les dissidents du régime actuel. Kveykva était un elfe et cette race n’avait pas la même vision du monde que les humains, malgré sa vie agitée il ne pensait pas qu’il avait besoin de réfléchir à la tournure des choses, du moins pas pour l’instant. Il préférerait se promener avec sa bourse pleine suite à un contrat terminé qui disparue lorsqu’une personne le bouscula à vive allure. « Hey ! » L’elfe réagit rapidement à ce vol et se tourna pour voir le chapardeur. Visage caché et habits discrets, signes distinctifs de la profession. Il se lança alors à sa poursuite…

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inosa Talana
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 741
Date d'inscription : 16/06/2012

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
9/50  (9/50)
Expérience:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Vol & traffic   Jeu 22 Oct - 2:24


Urû'baen. La capitale impériale. Là avait siégé, selon son père, l'Empereur, avant d'être reversé, il y avait quelques décennies, par les hommes du Sud qui, par la réduction des effectifs militaires, avaient mené à la ruine de sa famille. Là avait également siégé la cheffe des rebelles. Usurpatrice. Là avait régné celle qui, sans doute trop aveugle à la véritable nature de son conseiller, avait permis l'ascension au trône de l'empereur actuel, dont les impôts avaient mené à la capture et à la mort de son père. Selon les rumeurs, ces impôts avaient pour but de contribuer à lever une armée pour redonner à l'Empire la gloire et la grandeur qu'il avait du temps du précédent empereur. Les deux groupes étaient donc en opposition, chacun responsable de malheurs pour elle et sa famille. Il lui restait à savoir auquel elle en voulait le plus, lequel était le plus en mesure de lui donner ce qu'elle estimait justice. C'était pour trouver des réponses qu'elle était venue.

Cependant, maintenant qu'elle y était, elle voyait que ce serait plus difficile qu'elle l'avait imaginé. Ce n'était pas qu'une grande cité, c'était également une véritable forteresse. Ces murs étaient trop hauts et trop bien conçus pour qu'elle puisse les escalader, que ce soit pour entrer ou pour sortir. Le seul passage serait la porte, qui était gardée. Elle ne devrait, à priori, avoir aucune difficulté à passer, que ce soit pour l'entrée ou la sortie. À moins de commettre un acte suffisant pour forcer la fermeture des portes, elle ne devrait avoir aucun mal à sortir. Même alors, elle saurait se dissimuler assez longtemps pour que des raisons civiles, politiques et économiques forcent la réouverture des portes avant qu'elle ne soit capturée. Bien. Cette ville ne serait ni un tombeau, ni une prison pour elle. Du moins tant qu'elle évitait le palais. Là, elle ne pourrait pas en dire autant.

Elle se mêla à la foule entrant et sortant de la ville. Se faufilant entre les passants et les charrettes, elle parvint à entrer dans la ville sans problème. Elle avait bien surpris le regard étonné d'un garde dans sa direction, mais elle avait disparu rapidement de sa vue. Et comme aucune alarme n'avait sonné et qu'aucun garde ne l'avait encore suivie, cela signifiait qu'il n'avait pas paru utile au garde de tenir compte de ce qu'il avait vu. Mais elle comprit qu'il lui faudrait apprendre à être plus discrète, à présent qu'elle n'était plus dans un environnement familier.

Elle se faufila dans la foule. Il ne lui restait plus qu'à trouver un informateur. Le palais était trop risqué. Elle n'avait pas les capacités de se faire passer pour une guerrière, une archère, une magicienne ou une assassine, du moins pas assez pour leur être assez utile pour qu'ils négligent qu'elle soit une voleuse. Une bibliothèque pourrait bien renfermer des informations, mais elles concerneraient davantage des informations passées que celles qu'elle cherchait. Les tavernes, les rues et les marchés étaient fréquentés par par beaucoup de gens, elle pourrait sans doute y trouver un agent de l'Empire qui serait en mesure de l'informer. Mais comment le reconnaîtrait-elle?

Le tintement d'une bourse bien remplie la tira de ses pensées. Elle regarda autour d'elle. Non, elle ne s'était pas égarée dans un quartier bourgeois. Elle regarda l'origine du son, qu'elle était capable d'entendre quelle que soit la foule qui l'entourait. La bourse en question était portée par un jeune homme blond qui avançait seul. Sans garde, il ne pouvait s'agir d'un noble, même eux prenaient le soin de laisser une bourse trop chargée chez eux quand ils faisaient une escapade non-protégée en ville. Il s'agissait donc de quelqu'un qui tirait tous ses revenus de ses compétences. Et la plupart de ceux-là faisaient affaire avec les grands clans pour avoir une subsistance assurée. Quelqu'un portant une telle bourse en pleine capitale n'était sûrement pas affilié à la Confrérie, il aurait pris soin de laisser sa bourse en sûreté. Celui-là devait arriver de son employeur, sûrement l'Empire ou un noble assez important pour avoir des informations importantes. Celui-là saurait sûrement lui donner les informations dont elle aurait besoin ou lui parle de quelqu'un qui saurait. De toute façon, c'était sa seule piste. Elle se décida.

Elle observa les alentours. Aucun garde ne patrouillait. Elle se souvint ensuite d'une large ruelle peu empruntée et ne finissant pas en cul-de-sac devant laquelle elle était passée, un peu plus tôt. Et elle savait que l'absence d'une si lourde bourse au côté serait aisément remarquée. Rabattant son capuchon sur sa tête, pour être sûre qu'il ne sache pas à qui il avait affaire au cas où il voudrait la combattre ou la livrer à des gardes lors d'une éventuelle prochaine rencontre, elle se dirigea vers le jeune homme blond. Elle le bouscula, lui prenant sa bourse au passage. Un cri lui confirma qu'il avait remarqué le vol et un coup d'oeil vers l'arrière lui apprit qu'il voulait récupérer sa bourse. Elle commença à courir au milieu de la foule vers la ruelle qu'elle avait remarqué précédemment. Elle s'y engouffra rapidement, vit une pile de caisse et y posa la bourse. Elle se rendit un peu plus loin, à côté d'une autre pile de caisse qui l'aiderait à échapper au jeune homme vers le haut, au besoin. Se retournant, elle vit qu'il était arrivé à l'extrémité de la ruelle. Elle lui indiqua rapidement sa bourse avant de parler, gardant en tout temps la tête baisée vers l'avant, pour que son capuchon dissimule tout ce qu'il pouvait.

-Je ne veux pas de problème. Je veux seulement récupérer des informations et j'ai cru que tu pourrais me les fournir. Mais d'abord, pour qui travailles-tu? Le palais ou un riche quelconque?

Elle était consciente qu'il était dangereux d'attirer sur elle l'attention d'une personne aussi compétente, mais elle avait besoin de réponses et les possibilités de s'échapper ne manquaient pas. Elle vérifia que son capuchon ne glissait pas, tandis qu'elle défilait en boucle ses sorts de ténèbres, de télékinésie et les sorts de foudre qu'elle essayait d'apprendre et qu'elle envisageait et cherchait rapidement toutes ses alternative pour sortir de là vivante et libre. Si l'inconnu paraissait trop agacé par le petit vol, elle était prête à partir hors de sa portée à toute allure.
Revenir en haut Aller en bas
Kveykva
Admin's || Kveykva
Admin's || Kveykva
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1565
Date d'inscription : 18/03/2009

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
16/50  (16/50)
Expérience:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Vol & traffic   Jeu 29 Oct - 1:20


Kveykva s’était lancé à la poursuite du voleur, ce ne fut guère contraignant de le suivre et il se retrouva à l’entrée d’une rue plutôt large mais complètement déserte. Le chapardeur se trouvait au milieu de la ruelle, il avait un capuchon qui cachait son visage mais sa silhouette fine et élancée affirmait qu’il s’agissait soit d’une femme soit d’un elfe. Rapide observation des lieux : deux piles de caisses, sur la première se trouvait la bourse volée, la seconde plus imposante permettrait au voleur de s’échapper vers les hauteurs. Pas de gardes aux alentours, la fréquentation de la ruelle inexistante, un lieu parfait pour un assassinat pensait-il. Le ou la fuyarde lui lança quelques mots, la tournure de la situation piqua la curiosité de l’elfe qui ne put empêcher un sourire d’aller se loger au coin de ses lèvres. Il récupéra sa bourse qu’il replaça exactement au même emplacement qu’elle avait quitté quelques minutes plus tôt.

« - Drôle de façon de ne pas vouloir de problème…

Le curieux personnage qui se tenait devant l’elfe semblait sur la défensive mais avait certainement déjà trouvé de nombreux moyens de s’échapper. Malheureusement pour lui, Kveykva avait déjà trouvé de nombreux moyens de le rattraper. Néanmoins la curiosité de l’Assassin était à son comble et éliminer cette personne ne lui apporterait certainement pas de bourse aussi importante que celle qui pendait à sa ceinture et lui enlèverait le plaisir d’une potentielle péripétie qu’il appréciait tant. De plus le caractère effronté qui se présentait en face lui plaisait bien.

- Je ne suis pas le genre de personne à divulguer des informations, mais tu as dû le sentir. Alors je me demande pourquoi tu as quand même tenter le coup.

Personne ne se préoccupait de cette ruelle, une tension étrange s’installait peu à peu entre les deux protagonistes. Kveykva laissa l’électricité parcourir son corps, la magie agissait sur la matière même et on pouvait créer des merveilles mais aussi des choses terribles. Les missions d’assassinat étaient certes lucratives mais elles n’apportaient pas nécessairement leur lot d’action, depuis la montée en puissance de Valérian et que la plupart des dissidents importants furent éliminés ou partis il ne restait plus qu’à mettre au silence de gros nobles mécontents.  

- Très bien étranger, tu as piqué ma curiosité, mais d’abord laisse-moi savoir qui se cache sous ce capuchon.

L’elfe utilisa la magie pour créer une impulsion électrique qui le propulsa rapidement à l’emplacement du chapardeur mais ce dernier avait disparu. Un grand sourire illumina le visage fin de Kveykva, il n’avait au moins pas affaire à un amateur. Il voulait savoir à qui il avait affaire et quelles étaient les informations il voulait. Il pensa d’abord à mentir, puis finalement la vérité se devait de toujours triompher et il pouvait quoiqu’il arrive l’éliminer par la suite.

- Tu ne te débrouilles bien. Je prends effectivement mes ordres du palais. »

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inosa Talana
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 741
Date d'inscription : 16/06/2012

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
9/50  (9/50)
Expérience:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Vol & traffic   Jeu 29 Oct - 16:16

L'inconnu ne se fit pas prier pour récupérer sa bourse, ce qu'il fit avec un sourire qui agaça la jeune voleuse. Pas le moyen idéal, disait-il? Bah, il n'aurait même pas récupéré sa bourse, si elle avait voulu des ennuis. Pour qui la prenait-il? Une débutante? Elle avait quand même réussi à lui voler sa bourse, c'était le signe qu'elle était une voleuse compétente. Elle dut se retenir pour ne pas lui lancer une réplique cinglante sur le sujet. Mais ce n'aurait pas été la meilleure façon d'avoir les informations dont elle avait besoin, c'est pourquoi elle se retint.

-Ce ne sont pas des informations très difficiles à obtenir, en théorie, ni compromettantes, il ne devrait donc y avoir aucun problème, lui répondit-elle quand il essaya de la convaincre qu'il n'était pas aisé de lui soutirer des informations.

Encore une fois, il la prenait pour une débutante, une inconsciente. Pauvre sot. Croyait-il qu'elle ignorait tout ça? Elle était un peu téméraire, mais certainement pas au point de risquer sa vie ou sa liberté si elle n'était pas sûre d'avoir de bonnes chances de s'échapper. Et surtout, elle était compétente et certainement pas idiote. Elle savait ce qu'étaient des secrets, qu'ils soit ou pas d'État, et elle savait que ceux qui les avaient ne les divulguaient pas. Mais elle n'en demandait pas tant.

Dès qu'il fit mention de son capuchon, elle comprit qu'elle ne pouvait plus se considérer en sécurité. Il voulait découvrir son identité, mais il ne devait pas la connaître. Elle réagit en une fraction de seconde quand elle le vit foncer vers elle à une telle vitesse. Il était sans doute accéléré par la foudre, mais elle pouvait en faire autant. Elle appela la foudre tandis qu'elle se hissait sur le mur grâce aux caisses à côté d'elle, parvenant à échapper de peu au bipède aux oreilles pointues. Elle s'agrippa sur le bord du toit de la maison de deux étages, ne souhaitant pas s'y hisser, et replaça son capuchon, tombé pendant qu'elle escaladait le mur. Elle souhaitait que l'inconnu n'ait rien vu d'intéressant.

-Elfe!, ne put-elle s'empêcher de cracher lorsqu'elle se fut stabilisée.

Ainsi donc, elle avait affaire à un elfe, à une paire d'oreilles pointues qu'elle avait eu le temps d'apercevoir durant leur proximité. Elle sentit la colère monter en elle. Un elfe travaillant pour l'Empire! On ne pouvait pas faire confiance aux elfes, et elle commençait à douter pouvoir faire confiance à l'Empire pour la confiance qu'ils avaient fait à cet elfe. Mais elle n'abandonnerait pas sa quête de connaissances pour autant. Elle avait besoin de savoir, car si la Confrérie était aussi traître que l'Empire, les deux reviendraient à peu près à égalité dans sa réflexion.

En bas, l'elfe parla. Ainsi donc, il avait compris qu'elle n'était pas si incompétente qu'il ne l'avait cru au départ. C'était déjà bien, avec ces prétentieux d'elfes. Qu'il en soit un expliquait d'ailleurs les commentaires précédents sur son incompétence supposée. Elle se donna un élan et atterrit derrière l'elfe. Puis, marchant à reculons pour ne pas perdre les oreilles pointues de vue, elle alla se placer à côté de la première pile de caisse, rétablissant la distance initiale les séparant. Ce ne fut qu'alors qu'elle parla.

-Comme je t'ai dit, je ne veux pas des informations très compliquées. Je suis seulement en quête d'un clan et j'hésite encore entre votre Empire ou la Confrérie. Je suis venue pour en savoir plus sur l'Empire, ses objectifs... Et ce qu'il compte faire des nains et des elfes.

Elle avait hésité à rajouter cette dernière partie, d'autant qu'elle avait eu du mal à empêcher la colère d'envahir sa voix à la mention de ces deux races. Avec un peu de chance, il croirait qu'elle le prenait pour un humain, cheveux blonds à l'appui, et ne se douterait pas que les chances qu'elle rejoigne l'Empire venait de chuter. Ainsi lui donnerait-il probablement le plus d'informations possible pour tenter de la convaincre.

Elle jeta un coup d'oeil à son environnement. Elle avait rétabli la distance de sécurité, mais elle n'était plus autant en sûreté qu'un peu plus tôt. La pile de caisses était un peu trop petite pour qu'elle atteigne le toit et derrière se tenait la rue bondée. Elle aurait plus de mal à s'échapper, s'il revenait à l'assaut. Avec un peu de chance, elle réussirait à le perdre dans la foule, dans le cas contraire, elle devrait quitter la ville au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Kveykva
Admin's || Kveykva
Admin's || Kveykva
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1565
Date d'inscription : 18/03/2009

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
16/50  (16/50)
Expérience:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Vol & traffic   Ven 13 Nov - 22:23

Ils étaient revenus au point de départ, ou presque, car leurs places avaient été échangées. Alors comme ça ce voleur voulait des informations sur l’Empire, ou du moins sur ce qu’étaient devenus les vardens depuis l’avènement de Valérian. Ses dernières paroles achevèrent de convaincre Kveykva d’une chose : il s’agissait d’un humain, et à en croire son agilité et sa maitrise de la magie, cette personne était jeune. L’elfe avait assez fréquenté cette espèce pour connaitre leurs capacités physique en fonction de leur âge.

Le chapardeur avait beau être compétent et source de curiosité il n’en était pas moins trop téméraire au goût de l’assassin. Son semblant de liberté de choisir à tel ou tel camp rejoindre était ancré au fond de lui et lui enlevait serait difficile. Mais il fallait reconnaitre un certain potentiel dans cette étrange personne. L’elfe se radoucit, laissant la magie revenir à son état d’origine.

-Qui crois-tu être espérer venir ici et vouloir faire ton choix entre deux camps ? Valérian ne manque pas de soldats. Et la Confrérie non plus. Lâcha-t-il d’un ton sec.

Kveykva avait son propre processus pour ce genre de situation et en premier lieu il devait rétablir l’ordre de force. Malgré sa dextérité et son intelligence le voleur n’était pas un mage de profession car l’elfe avait pu le sonder aisément sans qu’il ne défende son esprit. La chose serait plus aisée qu’il ne l’avait imaginé. La maitrise de l’attaque mentale lui permit d’apprendre rapidement l’identité de son interlocuteur, des bribes d’informations sur sa vie et de ce fait son aversion pour les elfes et nains. Il s’agissait donc bien d’une jeune femme et maintenant il était temps d’agir.

-Dis-moi Inosa, pourquoi hais-tu tellement ceux de mon peuple ?

Il avait misé sur la surprise de la voleuse pour enchainer avec une nouvelle attaque mentale destinée à déranger ses cinq sens et à la déstabiliser. S’en suivi un bond électrique sans qu’elle ne puisse réagir, ses capacités dépassant largement celles de la jeune femme et il n’eut aucun mal à la mettre hors d’état de nuire en lui assenant un coup à la tête qui l’étourdit quelques secondes. Il en profita pour la désarmer et la fit s’asseoir contre le mur, il sortit un flacon d’une poche de sa ceinture qu’il lui obligea d’avaler. Il s’agissait d’un mélange d’herbes médicinales et d’eau.

- Cette mixture te remettra sur pieds.

La prenant par le bras il la remit debout alors qu’elle reprenait ses esprits, laissant ses armes dans la ruelle, il l’emmena avec lui dans l’allée bondée de gens.

-Mon nom est Kveykva, je suis un assassin pour le compte de l’Empire. Ta neutralisation était nécessaire pour que nous ayons une discussion sur les points que tu veux apparemment aborder. Nous…

Il ne put finir sa phrase qu’une explosion éclata dans une boutique de l’allée les propulsant au sol lui faisant lâcher le bras de la jeune voleuse.
[J’ai pris la liberté de neutraliser ton personnage, du moins jusqu’à la fin de mon RP, l’écart de niveau étant assez significatif et l’Attaque Mentale étant vraiment efficace si tu n’as pas Défense Mentale. Au final ton personnage va bien, il est juste désarmé pour l’instant, ses armes se trouvent à quelques mètres. Pour l’explosion je te laisse décider de la tournure, criminels, sabotages..etc]

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inosa Talana
Modérateur
Modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 741
Date d'inscription : 16/06/2012

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
9/50  (9/50)
Expérience:
0/5  (0/5)

MessageSujet: Re: Vol & traffic   Mer 18 Nov - 1:51


Et voilà, ça recommençait. Il l'avait compris compétente, mais la croyait encore stupide. Il n'y avait définitivement pas moyen de faire confiance à ces maudits elfes. Toujours à se penser supérieurs aux autres races sur le simple prétexte qu'ils avaient des capacités sur-humaines et une longévité accrue. Les humains étaient pourtant au moins aussi intelligents qu'eux, ils n'avaient simplement pas le temps d'acquérir leur sagesse. Mais une déduction si évidente que celle-là, évidemment qu'un humain pouvait la faire. Elle était parfaitement consciente que Valérian, autant que la Confrérie, ne manquait pas de soldats. Mais elle n'était pas une soldate, elle avait plutôt des capacités dont chaque clan pouvait manquer. De plus, elle savait pertinemment que chaque personne pouvait faire la différence, alors autant essayer de la faire en faveur ce qu'elle souhaitait encourager.

Elle eut une brève et légère sensation qui la dérangea, mais elle n'eut pas le temps d'essayer de l'identifier ou de la reconnaître que l'elfe prit la parole. Elle se hérissa aussitôt. Ce maudit elfe mage avait osé sonder sa conscience! C'était donc la sensation qu'elle avait perçue. Elle tenta aussitôt de lui lancer un sort avant qu'il n'aille plus loin, mais il était déjà trop tard. Ses perceptions commencèrent à lui lancer des signes contradictoires. Elle commença à paniquer, mais elle fut incapable de se concentrer suffisamment pour lancer un sort. Elle perçut vaguement que l'elfe arrivait jusqu'à elle, mais elle fut incapable de lancer un sort ou de se déplacer suffisamment pour l'éviter. Une fois qu'il l'eut atteint, il lui donna un coup à la tête. Comme si c'était nécessaire. Son état lui rappelait celui dans lequel elle était tombé la seule fois où elle avait été soûle, en pire. Elle perçut à peine quand il retira sa dague et son épée de leurs fourreaux. Puis il lui fit avaler une mixture, dont elle préférait ignorer le contenu. Il lui assura que ça allait la remettre sur pied, mais elle n'en crut pas un mot. Il était de toute évidence intriguée par elle, mais rien n'empêchait qu'il lui ait donné un poison agissant lentement pour avoir le temps de l'interroger avant qu'il ne la tue ou pour être sûre qu'elle emporterait les secrets dans la tombe, même si elle tentait de fuir. À moins que ce ne soit un truc pour qu'elle soit incapable de lui échapper avant qu'il ne la conduise en prison. Et qui sait ce qui pouvait l'y attendre? Elle ne réussirait pas à fuir de cette prison aussi facilement qu'elle n'avait fait sortir son père, elle le savait.

Au moins, il avait cessé d'assaillir son cerveau d'informations, elle allait enfin pouvoir recommencer à s'y fier. D'abord, reprendre ses esprits. Mais elle n'en eut pas le temps avant qu'il commence à la traîner dans la rue, la main bien serrée autour de son bras. Il commença à parler, mais elle ne l'écoutait pas vraiment, trop occupée à essayer de voir comment elle pourrait s'échapper. La chose était d'autant plus dur qu'elle ne voulait pas abandonner l'épée de son père et qu'il lui fallait compter sur le fait que c'était un mage confirmé pouvant la dominer aisément. Elle devait donc fuir, mais il n'y avait pas assez d'ombre pour qu'elle s'y dissimule. Et d'ici la nuit, son épée aurait été prise, si elle-même n'était pas simplement morte.

Elle jeta un bref coup d'oeil derrière elle, vers son épée, quand une déflagration la jeta au sol. Elle y resta quelque instants, le temps de se remettre du choc. Dès qu'elle s'aperçut que l'elfe ne la tenait plus, elle se releva pour aller chercher son épée, oubliant sa télékinésie. Elle retomba aussitôt, une douleur lui déchirant le mollet. Il ne manquait plus que ça, un éclat s'était logé dans sa jambe, l'empêchant de marcher correctement. Encore une chance qu'elle ne soit pas plus blessée, sans doute. Mais dans le contexte actuel, c'était quand même très problématique. Elle ne pouvait plus fuir et dépendait totalement du bon vouloir de l'elfe, au moins jusqu'à la nuit. Voilà une situation qui l'agaçait particulièrement.

Elle commença à se traîner vers le sol en direction de ses armes. Il lui fallait à tout prix éviter de se séparer de son épée. Même si elle ne les avait pas sur elle, un entêtement à vouloir les récupérer pourrait peut-être convaincre ces oreilles pointues qu'elles avait assez de valeur pour qu'il vaille la peine de les emporter. Et s'il les emportait jusqu'à sa prison ou si elle voyait à qui il les confiait, elle saurait les retrouver plus aisément. Elle n'eut pas le temps d'aller bien loin, par contre, qu'une paire de bottes vint se planter devant elle. *Oh, non, pas déjà lui* se dit-elle en levant les yeux. Hélas, il s'agissait bien de ce maudit elfe. Elle laissant retomber sa tête en soupirant de dépit. Si elle savait qu'il viendrait la récupérer assez vite, elle espérait avoir le temps de se rendre un peu plus loin. Voire même de récupérer ses armes. Mais c'était peine perdue, il était encore là. Elle releva la tête, un air de défi dans le regard, en pointant sa jambe blessée. *Si tu veux encore me traîner avec toi, il va falloir me porter*. Elle n'avait pas envie d'ouvrir la bouche et elle était convaincue que ce maudit mage était encore dans sa tête et que s'il l'avait quittée, il y était revenu dès qu'il avait vu qu'elle risquait de lui échapper. Restait à espérer qu'il n'avait pas compris pourquoi elle voulait qu'il emmène ses armes.

_________________
-Oh, mais, j'y songe. Êtes-vous sûrs que votre bourse est en sécurité?, demanda Inosa d'un air espiègle

Puis elle s'éloigna en ricanant, faisant sauter la bourse dérobée dans sa main avant de disparaître dans une chape de ténèbres.

Veillez à sécuriser votre entourage à 360°, sans oublier le haut et le bas. On n'est jamais trop prudents...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vol & traffic   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vol & traffic
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» 26 ans déjà...
» Exploitation éhontée de nos enfants.
» En attendant la gendarmerie haitienne...
» Théâtre Mogador

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage :: L'Alagaësia :: Les Terres d'Alagaësia :: Urü’Baen-
Sauter vers: