Partagez | 
 

 [Mission] Escorte draconique.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chrystal Kawa
Joueur
Joueur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 272
Date d'inscription : 05/11/2009

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
8/50  (8/50)
Expérience:
2/4  (2/4)

MessageSujet: [Mission] Escorte draconique.   Mar 1 Mar - 16:27

Chrystal était revenue au port près d’une grande ville, comme à son habitude avec Edward. Ils avaient accompagné leur quête avec succès. Cela avait été assez facile finalement, le voilier ne se déplaçait pas assez vite pour la grande dragonne. Edward avait gardé les œufs de dragon sur son navire avec les esclaves, en attendant de savoir que faire. Des bouches à nourrir en plus, c’est ce que pense Chrystal, bien que son ami ait plus d’aisance avec elle à ses côtés car elle pouvait pêcher des réserves de poissons en très grande quantité. Mes ses hommes supporteraient-ils de manger de la viande séchée les deux premiers jours et puis de longues semaines que de poissons et une maigre portion de riz ? Non, Edward devait trouver une solution à ce problème et ce le plus vite possible s’il ne voulait pas de mauvais retour de son équipage. Les œufs ne prenaient pas beaucoup de place pour le moment mais ils devront rapidement trouver la confrérie pour dire de les mettre en sécurité. Edward choisirais celui qu’il voudra et peut-être en gardera-t-il un ou deux de plus, mais ils ne pouvaient se permettre plus. Son escapades en ville prendrait encore plusieurs jours voire une ou deux semaines. Il aimait laisser son équipage se détendre de longs mois en mer à naviguer et voir que la mer et ses bateaux, rien d’autre. Si elle était un bipède elle aimerait sûrement de voir plus que deux jours la terre et permettre de se faire plaisir. La grande ville regorgeait d’annonces en tout genre mais cela n’avait pas spécialement attiré Chrystal jusque-là. A vrai dire, elle ne voulait pas vraiment s’y mettre non plus. Elle n’avait pas particulièrement  besoin d’argent mais avec les esclaves les temps étaient devenus très durs pour l’équipage, elle le sentait même si Edward ne disait rien.

Chrystal savait qu’elle ne pouvait rentrer dans la ville, sa taille imposante l’en empêchait alors elle héla un garde qui passait par-là. Elle lui jeta quelque couronne qu’elle gardait dans le creux de ses écailles manquantes et elle lui demanda d’aller lui cherchait une mission intéressante, qui lui irait bien et qui était bien payée.  Le garde regarda les quelques pièces dans sa main d’un air surpris, il n’avait peut-être jamais vu un dragon payé mais elle avait bien dû s’adapter quand elle avait perdu Kiran et qu’elle a dû vivre seule parmi les hommes. Après s’être remis de son émotion en regardant la grande dragonne et dont le corps était en partie caché par l’eau qui la recouvrait, il se dirigea en ville cherchant ce qu’elle lui avait demandait. Ce fut après plus d’une heure d’attente que le garde revint. Il était essoufflé comme s’il était pourchassé. Il lui donna le papier d’une mission, heureusement elle avait appris à lire le langage humain et le garde s’en alla encore plus vite qu’il n’était apparu. Pourquoi avoir si peur ? Au fond, la réponse ne l’intéressait pas, mais par contre cette étrange mission la piqua en pleine curiosité. Elle regarda le petit bout de papier posé sur le sol, elle avait posé ses pattes avant sur le sol du port, celui qui était bien plus solide et recouvert de gris très dur. Elle lut qu’un baron du Surda avait besoin d’un dragon de toute urgence pour une mission de la plus haute importance. Une escorte. C’était parfait pour elle. Elle était grande et imposante, si c’était pour la protection les chevaliers noirs auront peur d’elle et si c’était pour la compagnie, elle adorait ça, surtout que la quête remportait une vingtaine de couronnes ! Cela ferait très plaisir à Edward sûrement ! Elle croisa ce qu’elle pense être le second de son ami pirate et lui dit qu’elle était partie en mission, elle reviendrait dans quelques semaines, avec une bonne bourse et qu’elle le rejoindrait en mer. Elle espérait juste qu’il ferait passer le mot avant qu’il ne soit trop saoul. Elle jeta un œil au lieu. Aberon. Cela se trouvait complètement au sud du pays, il lui faudra plusieurs jours de vol si pas une semaine. Tant pis, cela lui valait le coup. Elle s’éloigna du port cherchant une terre ferme où elle pourrait s’y mettre et s’envoler.

Après avoir trouvé un petit bout de terre elle se secoua pour enlever l’eau qui la recouvrait. L’hiver était là, il commençait à faire froid ici. Il fallait mieux qu’elle n’attrape pas froid avec le vent qui glaçait qui lui soufflerait dessus. Elle ne pouvait pas se le permettre non plus. Elle étira ses grandes ailes puis s’envola. Elle n’avait pas mangé mais elle n’avait pas particulièrement faim, si cela venait à être le cas elle chasserait quelques poissons près des points d’eau. Et qui sait, peut-être que le noble lui proposerait à manger ! Rien de mieux qu’un saumon fumé sur un feu de bois. Elle en salivait d’avance. Le voyage serait long et épuisant, elle le savait, mais elle n’avait pas préparé quelque chose de spécial non plus. A vrai dire, elle s’en foutait d’un côté. Elle avait vécu sans rien pendant plusieurs années, elle arriverait à se débrouiller sur une semaine de voyage ! Elle dût s’arrêter à plusieurs reprises à cause des vents violents et des tempêtes qui s’y lançaient et, dans certaines parties du pays, des vents violents où il neigeait. Son voyage était ralenti bien plus qu’elle ne l’espérait. Elle dut traversait une partie du pays à pattes, faute de savoir voler. Elle ne voulait pas prendre le risque de se retournait une aile à cause de son imprudence, autant arriver entière. Elle reconnut la grande cité d’Aberon à cause de ses maisons et ses châteaux, blancs à cause de la neige. Une escorte de nobles attendait au pied de la ville, visiblement il avait était informé de son arrivée. Les chevaux d’un blanc si mat étaient parfaitement droits devant elle, même si elle sentait une peur quand elle approchait d’un peu trop près. Elle resta donc à une certaine distance jusqu’à ce qu’un homme vêtu de vêtement bien noble descend de son animal et la rejoins. Il la mesura du regard et esquiva un petit sourire.

 -  Je suis Florus de Godwyn. Vous devez être la dragonne dont mon oiseau m’a parlé. Quel est votre nom très chère ?

Si Chrystal détestait quelque chose au plus haut point, c’était de prendre les gens de haut, et juste dans sa manière d’être c’est ce qu’il faisait. Elle était plus grande, plus forte mais elle était une sous merde. Elle se retint de ne pas le découper en morceaux, il valait son or à la fin de la quête et cela était le plus important. Ils en avaient besoin. Elle fît une petite révérence, comme elle avait déjà vu faire et lui répondit en essayant de ne pas lui faire peur.

 -  Je suis Chrystal. Je n’ai pas de nom, appelez-moi ainsi, c’est très bien. Allons-nous manger avant de partir ?

Le baron éclata de rire. Il voyait qu’elle n’avait clairement aucune noblesse en elle mais aussi dans ses paroles. Voilà bien longtemps qu’elle n’en avait plus convoité et elle avait du mal à se montrer polie. Vivre avec les pirates ne l’avait pas plus aidé dans cette direction non plus. Elle se sentit vexée quand il se moqua à gorge déployée mais elle ravala sa fierté.

-   Manger ? Mais nous n’avons point le temps ma chère ! Nous devons partir dans l’heure qui suit, nous devons être à Aroughts dans les deux prochains jours ! Vous nous servirez à faire peur au fauteur de troubles de la région. Les temps sont durs et vous ferez très bien l’affaire. Et si jamais certains se pointent malgré votre grandeur, vous vous en occuperez.

Chrystal serra les dents. Son poisson fumé qu’elle avait tant imaginé fait par la main des meilleurs cuisiné partait en fumée devant ses yeux. Mais c’était ainsi dans la noblesse. Mais c’était ainsi. Si eux n’avaient pas faim les personnes en face n’avaient pas faim. Et interdiction de manger devant eux ! Vous devez vous cacher pour manger, comme des animaux, à manger leur reste. C’était sûrement cela qui l’écœurait le plus dans ce monde. Elle savait qu’elle n’aurait pas le temps de chasser quoi que ce soit et qu’elle devrait sûrement monter la garde pendant qu’eux se remplissaient la panse. A son retour Edward allait bien rigoler, elle le sentait !

  -  Mon forgeron vous prêtera une ancienne armure de dragon qui traîne dans nos étables. Prenez-en soin ! Vous n’avez pas idée de sa valeur.

Sur ces dernières paroles il remonta sur son cheval pour se préparer, suivi de ses gardes. Les bruits des sabots résonnaient de plus en plus lointain au fur et à mesure qu’il s’éloignait. Un homme salement vêtu s’approcha, une armure en main. Il tremblait, elle le voyait mais elle l’entendait aussi. Le cliquetis de l’armure ne lui avait pas échappé. Elle roula des yeux, elle savait qu’elle pouvait impressionner, mais à ce point ? Il y allait sûrement un peu fort. Elle se coucha pour qu’il lui pose l’armure, elle n’y arriverait pas toute seule. Après près d’une heure à se battre pour tout sangler, la dragonne regardait le pauvre homme, suant comme s’il voyait la mort en face d’elle. Elle le remercia mais l’armure était rouillée et bien trop petite pour elle. Elle se sentait compressée, un peu comme quand elle se trouvait avec le baron. Elle se demandait parfois pourquoi elle acceptait encore cette mission stupide. Elle eut à peine le temps de souffler, presque prête à vite faire un tour chercher un poissonnier ou un marchand quelque part qu’un bruit de sabot apparût derrière elle. Le noble arriva encore plus vêtu qu’avant suivit par une petite troupe. Son chapeau aplati noir ornait une plume en haut qui volait au grès des brises du vent. Un long manteau tout de rouge vêtu tombait de la croupe du cheval tout semblait fait de velours. Des motifs de lys se dessinaient en noir sur la rougeur du vêtement. Une fourrure noire contournait le tour pour le protéger du froid. Un grand collier avec le blason de la royauté lui pendait au cou de son gris métallique. Ses doigts étaient pleins de bagues portant la même couleur que son vêtement. Un des cavaliers portant un étendard indiquant qui ils étaient. Tous étaient biens voyants. Sauf elle. Son corps bleu était presque recouvert de plaque de métal rouillé. Il la juge encore une fois du regard et estima qu’elle était prête. Elle sentait que le voyage allait être long… très long.

  -   Je constate que vous êtes prête, je suggère que nous partions. Je n’ai pris qu’une petite recrue avec nous. Ils ne font que porter nos provisions, nous sommes d’accord que c’est à vous de nous protéger. Comme vous êtes un dragon vous chasserez vous-même votre nourriture pendant le voyage. Et si la bête est belle vous partagerez.

Chrystal déglutit. Elle comprit qu’ils passeraient surement loin des mers ou point d’eau où elle pourrait se nourrir, qu’elle n’avait pas le droit de contester et devrait chasser pour eux, sans doute qu’elle devait faire attention de ne pas abîmer la peau. Un des gardes lui montra d’un signe qu’elle devait ouvrir la marche.  Elle lâcha un léger grognement qui n’échappa pas au noble.

  -  Si vous préférez vous restez ici et je me charge de trouvait quelqu’un d’autre qui le fera sans broncher. 

Elle se dressa si vivement, comme si une douleur soudaine décida de soulever tout son corps. Elle se tourna vers le noble et se retint de le découper.

 -  Non, cela ira, votre honneur.

Il hocha la tête et dit simplement.

  - Bien. Nous sommes d’accord alors. Mettons nous en route.

Le bruit des sabots commençait à raisonner sur la route derrière elle dans un vacarme qui résonnait dans ses oreilles. L’enfer ne faisait que débuter pour elle. Espérons juste qu’il n’est pas trop bavard. C’est alors qu’elle pensa cela qu’il commença à parler.

  - Vous voyez ces terres ? Elles nous appartiennent depuis des générations. Ma famille s’est battue pour avoir cette terre si riche. Elle est très convoitée aujourd’hui. Ne la trouvez-vous pas sublime ? Ecoutez ce chant d’oiseau qui nous accompagne dans notre voyage ! C’est majestueux ! Que cette douce mélodie embaume mon cœur. Je choisirais un présent de choix pour ma douce. Quelque chose de musical, qu’en pensez-vous ?


Chrystal marchait bien plus lentement que la normal pour elle, pour qu’ils puissent la suivre sans aller au galop. Il voulait marchait. Que ses cheveux aillent au pas. Il voulait admirer le paysage. Pour ne pas trop s’agacer avec tout cela elle décida de simplement l’ignorer.

-  Alors très chère Chrystal, que pensez-vous de ce que je viens de vous demander ?

Elle n’avait pas répondu assez vite, alors il la poussait à répondre. Elle ne savait pas ce que cela lui apporterait, mais elle n’avait pas le choix au final. Elle était obligée de lui répondre sinon il la harcèlerait sûrement avec ça.

Vos terres sont très belles et oui, c’est un excellent cadeau pour une femme.

Chrystal n’y connaissait pas grand-chose sur les femmes humaines. Mais elle savait qu’elles aimaient les cadeaux de valeur. Les choses à odeur ou qui brillent souvent. Surtout celles qui brillent.

-  Ma famille a toujours été une famille très noble. Nos femmes portent les plus belles parures du pays ainsi que des vêtements de choix. Cela doit être différent de vos pays. Enfin, vous les dragons ne portez pas de signes de noblesse. Mais je parlais de ces gens qui vous entourent. A quoi ressemblent-ils ?

Chrystal se sentait vexée, à croire qu’il comparait les dragons à des êtres impurs qui n’avaient pas le mérite de vivre.  Comment allait-il prendre le fait qu’elle détruisait leurs bateaux parce qu’elle était une pirate ? Sans doute mal. Mais elle ne pouvait lui mentir.

 - He ben comme des pirates je dirais. Mais nous ne sommes pas de mauvais pirates. Nous libérons les esclaves et nous cherchons des trésors.

Le noble était profondément choqué qu’elle était ce qu’elle disait. Mais d’un côté cela le rassurait, au moins elle savait se battre. Et puis elle ramenait des trésors… De l’argent ! Chez les nobles tout tournait autour de l’argent. L’argent, les femmes et la luxure. Jusqu’à la fin de la journée il ne dit rien. La nuit allait tomber et il imposa le fait de poser leur campement. Il remarqua une belle biche qui passait sur leur chemin et l’obligea à  la chasser. Elle serait sûrement malade toute la nuit. Avait-il vraiment pris de la nourriture ? Quelques légumes sûrement mais cela devait être tout. Chrystal ramena la bête, épuisé par une course dont elle ne voyait plus la fin, avait pris soin de ne pas abimer la peau en plantant simplement une griffe dans sa gorge pour la tuer. Le noble avait simplement apprécié. Et elle avait dû chercher le bois et allumé le feu. Elle était épuisait et n’avait pas eu le droit à un morceau. De toute façon elle n’en voulait pas. Alors qu’elle s’endormait doucement au coin du feu le noble lui posa la carcasse avec un peu de viande dessus.

Votre repas ma chère. Je vous suggère de vous éloigner pour le manger.

Elle se leva et emporta les restes loin. Elle les jeta du haut d’une falaise avant de  revenir pour se recouchait.

-  Nous sommes d’accord que c’est vous qui allait veiller cette nuit et toutes les autres nuits pour nous protéger. Je vous suggère de ne pas dormir. Si nous sommes pillés ce sera votre récompense qui sera diminué.

Chrystal savait qu’elle ne pourrait ne pas dormir cette nuit. La journée avait était épuisante et elle attendit que le noble dorme pour s’endormir aussi, sur un œil mais elle pouvait se reposer au moins. Les prochains jours avaient été semblables à ce jour. Tous épuisant, pris pour un animal, elle n’était rien d’autre. Ils n’avaient eu presque aucun désagrément pendant leur voyage hormis quelques groupes de voleurs téméraires qu’elle calma rapidement. Et le noble n’avait cessé de parler. De sa famille, de ses conquêtes de territoires et tant d’autre chose qui ne l’intéressait pas. Elle ne comptait plus les jours sous la neige ou le baron se plaignait constamment du froid et du vent. Ils avaient dû s’arrêter plusieurs heures à cause de tempêtes de neige. L’hiver était bien présent cette année, c’était incroyable. Les chevaux commençaient à être épuisés, elle voyait et le sentait, le voyage était dur avec toute cette neige et ils ne trouvaient presque rien à manger. Après une semaine et demie de marche, les chevaux plièrent et la ville enneigée d’Aroughs apparut enfin. Soudain elle eut une énergie nouvelle en elle. Elle y était presque ! L’enfer était presque terminé ! Elle espérait simplement que ce serait bien payé. Chrystal resta à l’abord de la ville suite à sa taille trop massive pour rentrer, le noble avait perdu son manteau blanc pour un de couleur blanche et rouge.

 - Je vous remercie de votre aide. Vous nous avez était très précieuse dans ce périple. Voici votre récompense.

Il lui donna une petite bourse avant de s’éloigner. Maintenant elle se reposerait comme il faut avant de partir pour la mer. Elle en avait nettement besoin, elle compterait le tout avec Edward. Pendant qu’il rirait aux éclats de ce périple qu’elle venait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Vann Herden
Admin's || Vann
Admin's || Vann
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2005
Date d'inscription : 24/03/2008

Fiche de personnage
Données:
Niveau:
9/50  (9/50)
Expérience:
1/5  (1/5)

MessageSujet: Re: [Mission] Escorte draconique.   Dim 13 Mar - 19:47

La Mission était à poster au topic fait pour ( http://www.heritage-rpg.net/t7823-les-missions-impossibles#107365 ) mais ce n'est pas grave.

L'histoire est simple mais très bien ! Attention aux quelques coquilles qui restent tout de même.
Mission validée ! tu gagnes 1XP et 25 couronnes
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission] Escorte draconique.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Mission] Escorte draconique.
» [Mission] Escorte dans une île paradisiaque ! [Nakatsuna, Soren]
» Mission d'escorte disponible!
» Mission d'escorte à l'abri des regards
» [mission de rang C] Escorte d'un haut dignitaire de Tsuchi no Kuni [Pv Yamanaka Iji]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Héritage :: L'Alagaësia :: Le Surda :: Aroughs-
Sauter vers: